Logo Collection société génerale

INFORMATION COVID-19 (CORONAVIRUS)

Les visites de la Collection sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Société Générale a décidé de s’engager aux côtés du projet d’expérimentation artistique à ciel ouvert « Au Zénith les rêves » lancé par le collectif d’artistes Le Wonder/Zénith implanté à la Défense. Une initiative collective inédite, participative et inclusive, qui fait écho aux valeurs du Groupe Société Générale et à son engagement dans le domaine des arts et de la musique classique.

Un projet, trois créations

- Premier volet du projet Au Zénith les rêves, l’œuvre performative Naufragé.e.s a été activée avec beaucoup de succès pendant le confinement grâce à de grandes peintures/drapeaux colorées réalisées sur tissus, montées sur hampe et agitées au vent dans le paysage urbain des tours de la Défense. Le Wonder/Zénith poursuit jusqu’à fin juin son programme d’expositions, de performances et d’émissions.

- À partir du 11 mai et jusqu’au 10 juin, ce sont des sculptures volantes qui jalonneront la deuxième étape du projet sous le nom d’Objets non identifiés. Le samedi 30 mai, un atelier de confection de lanternes volantes sera programmé au Wonder/Zénith. Intitulé Par-delà les nuages=, il invitera les résidents du Wonder/Zénith et leurs voisin.e.s (dans la limite des contraintes sanitaires), à fabriquer des sculptures volantes inspirées des montgolfières.

- Enfin, la troisième étape du projet intitulée Sans sursis aura lieu le jeudi 11 juin avec un lâcher collectif des lanternes et une exposition des œuvres des membres du collectif Le Wonder/Zénith pour clôturer le projet « Au Zénith les rêves ».

Société Générale est fière d’accompagner cette initiative collective inédite, participative et inclusive, qui fait écho aux valeurs du Groupe et à son engagement dans le domaine des arts et de la musique classique.


Crédit pour toutes les images : Antonin Hako


À propos du Wonder/Zénith

Le Wonder est un lieu indépendant, libre et expérimental, géré par et pour les artistes. Le collectif éponyme occupe de larges complexes désaffectés en banlieue parisienne. Après les usines de piles Wonder à Saint-Ouen (93) de 2013 à 2016, la tour Liebert à Bagnolet (93) de 2016 à 2019, le Wonder est désormais installé dans le Zénith au pied des tours de La Défense et des tours Nuages à Nanterre (92). Atelier de production autant que lieu de vie, le Wonder est un outil contribuant à l'autonomie et la professionnalisation de ses résident.e.s. à qui il propose des ateliers et espaces de travail à bas coût, proches de Paris, pour des projets transdisciplinaires à grande échelle (peinture, radio, cinéma, musique, multimédia, recherche, mode, céramique, performance, danse, théâtre)..., de la création à l’exposition, en passant par l’expérimentation et l’émergence de la pensée artistique et politique.