24 / 01 / 2019

 - Actualité

2019 : 10 expos d’art contemporain à ne pas manquer

Vasarely, Hans Hartung, Bernard Frize… 2019 s’annonce bien remplie pour les amateurs d’art contemporain. De Lille à Marseille et de Beaubourg au Palais de Tokyo, on a déniché pour vous dix expositions qui devraient marquer les douze mois à venir.

Guy Tillim, Union Avenue, Harare, Zimbabwe, 2016 © Guy Tillim, Courtesy of Stevenson, Cape Town and Johannesburg

Vasarely, le partage des formes au Centre Pompidou (du 6 février au 6 mai)

Début d’année hallucinatoire à Beaubourg : on s’y replonge dans les Trente Glorieuses avec la première grande rétrospective consacrée à Victor Vasarely. Père de l’art optique, ses œuvres colorées et son recours aux illusions d’optique ont marqué toute une époque...

 

Angelica Mesiti, Quand faire c'est dire au Palais de Tokyo (du 20 février au 12 mai)
Au Palais de Tokyo, l’artiste et vidéaste australienne Angelica Mesiti nous proposera dès février une réflexion sur le langage à l’occasion de sa première exposition personnelle dans une institution française. Au programme : installations vidéo, immersion et expérimentation.

 

Guy Tillim, Museum of the revolution à la Fondation Cartier-Bresson (du 26 février au 2 juin)

Pour fuir l’hiver, on prend le large ! La Fondation Cartier-Bresson va faire la part belle à l’ancien reporter et photographe sud-africain Guy Tillim, qui va nous faire voyager dans l’Afrique contemporaine et les bouleversements politiques et sociaux qui la traversent.

 

Storytelling au MAC Lyon (du 8 mars au 7 juillet)

Au printemps, le Musée d’art contemporain de Lyon mettra la jeune création à l’honneur et  proposera une exposition d’un nouveau genre : sept artistes (Sara Bichão, Chourouk Hriech, Celsian Langlois, Violaine Lochu, Lou Masduraud & Antoine Bellini, Hannelore Van Dijck) la mettront sur pied au fur et à mesure, comme un gigantesque cadavre exquis.

 

Gérard Traquandi & la Donation Albers-Honegger à l’EAC (du 6 avril 2019 au 8 avril 2020)

Dès avril, l’Espace de l’Art Concret donnera carte blanche à Gérard Traquandi. Cet artiste inclassable, ni abstrait ni réaliste, dialoguera pour l’occasion avec la collection Albers-Honegger qui offre un large panorama sur la création abstraite tout au long du XXe siècle.

 

Jean Dubuffet, Un barbare en Europe au Mucem (du 24 avril au 2 septembre)

À Marseille, une grande exposition consacrée à l’inventeur de l’Art Brut ouvrira pour les beaux jours. Un hommage sur 1200m2 à cet artiste polémique qui a révolutionné le rapport à l’art après-guerre...

 

Bernard Frize au Centre Pompidou (du 29 mai au 26 août)

L’été sera consacré à Bernard Frize au Centre Pompidou. Pour cette grande rétrospective, cet artiste incontournable et prolifique présentera soixante-dix de ses œuvres, et mettra en valeur les thématiques qui lui sont chères : l’absurde, aléatoire, le système, et la continuité.

 

Il était une fois l’artiste au Palais des Beaux-Arts de Lille (du 20 septembre 2019 au 6 janvier 2020)

La rentrée se fera en fanfare à Lille : dans une grande exposition collective se rencontreront, entre autres, des artistes aussi divers que Jeff Koons et Albrecht Dürer ou Edouard Manet et Marina Abramovic. Il faudra bien ça pour interroger la notion d’artiste à travers les siècles !

 

Hans Hartung, Rétrospective au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris (d’octobre 2019 à février 2020)

Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris va mettre les petits plats dans les grands pour sa réouverture après rénovation : au programme, une grande rétrospective consacrée à Hans Hartung, le maître de l’abstraction lyrique. De quoi passer l’automne en beauté.

 

Boltanski au Centre Pompidou (du 13 novembre 2019 au 16 mars 2020)

Et pour finir, quoi de mieux qu’une rétrospective consacré à l’un des plus grands artistes contemporains français, Christian Boltanski ? Le musée va mettre les petits plats dans les grands pour rendre hommage à la vie et l’œuvre de ce plasticien protéiforme.



Visuel : 

Guy Tillim, Union Avenue, Harare, Zimbabwe, 2016 © Guy Tillim, Courtesy of Stevenson, Cape Town and Johannesburg