21 / 10 / 2016

Websérie Flash Expo : Magritte au Centre Pompidou

Magritte

La Collection Société Générale s’associe à Connaissance des Arts pour présenter les plus grandes expositions d’art moderne et contemporain du moment à travers la rencontre avec le commissaire de l’exposition ou avec l’artiste exposé.

Rencontre avec Didier Ottinger, commissaire de l’exposition « René Magritte – La Trahison des Images » au Centre Pompidou du 21 septembre 2016 au 25 janvier 2017.



07 / 11 / 2016

Actualité des artistes de la Collection

Focus : nos photographes à l’honneur en novembre

Alain Bublex, Paysage 194 (Mont Fuji, Schuykill county), 2015. Courtesy galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois, Paris.

Foires, festivals et événements périphériques : comme chaque année, novembre s’écoulera au rythme des expos photo. L’occasion de braquer les yeux sur cinq photographes de la Collection mis à l’honneur à Paris Photo (du 10 au 13) et au Festival Photo Saint-Germain (du 4 au 20). Où il est question du rapport de l’homme à son environnement, en couleurs ou en noir et blanc, frontalement ou sentimentalement.



Edward Burtynsky voit toujours plus grand  
Pour accompagner la parution de l’ouvrage Éléments essentiels aux Éditions Xavier Barral, Edward Burtynsky, connu pour ses grands formats fixant l’empreinte de l’activité humaine sur le paysage, s’expose au cœur de Paris Photo. Eaux polluées, rivières asséchées, roches scarifiées, plaines quadrillées : de la Chine aux États-Unis, l’accrochage fait voyager à travers les séries réalisées par le célèbre Canadien au cours des quatre dernières décennies. Par-delà les frontières temporelles et géographiques, les images iconiques et inédites, il retrace la formation d’une œuvre entre séduction esthétique et plaidoyer écologique. 

A voir > au Grand Palais, avenue Winston Churchill, Paris 8e. Secteur Prisme. 

Alain Bublex tisse sa toile urbaine 
Toujours à Paris Photo, Alain Bublex se voit offrir par la galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois un solo show aux allures de rétro intitulé Back-Drop. Une sélection de ses travaux les plus emblématiques montre comment l’artiste, explorateur urbain à l’imagination débordante, repense depuis plus de vingt ans les concepts de paysage, de ville, d’architecture et de photographie. Photographie qu’il n’hésite pas à associer au dessin vectoriel, à la vidéo et à l’installation. Au programme : un road trip saccadé (Arrêts soudains), la ville en réalité augmentée (Plug-in City) ou encore le mont Fuji répété à l’envi (Mont Fuji). 

A voir > au Grand Palais, avenue Winston Churchill, Paris 8e. Secteur principal, stand C19. 

Stéphane Couturier sonde Alger
À quelques stands de là, la galerie Particulière présente trois séries de Stéphane Couturier sur Alger encore jamais montrées. Des façades, des fenêtres, des volets, des rideaux, des balcons vides ou occupés, des câbles et du linge en train de sécher. Des excroissances et des détails, encore des détails, toujours plus de détails, des strates et des trames. En spécialiste de l’archéologie urbaine, le photographe scrute, sonde, analyse, dissèque et recompose la Ville blanche qu’il nous dépeint organique, foisonnante et en perpétuelle transformation. Un mille-feuille architectural et sociologique. 

A voir > au Grand Palais, avenue Winston Churchill, Paris 8e. Secteur principal, stand B30. 

Klavdij Sluban rêve le Japon 
Après les Balkans, la Russie, les îles Kerguelen et l’Amérique centrale, Klavdij Sluban voulait sillonner le Japon. Lauréat du Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière – Académie des beaux-arts en 2015, il a pu s’y rendre trois fois entre janvier et juin 2016. Avec pour seul guide un livre du XVIIe siècle, le journal de voyage du poète Matsuo Bashō, et pour seul compagnon un appareil argentique, il a médité, déclenché et beaucoup marché, reliant même Kyoto à Tokyo à pied (500 kilomètres s’il vous plaît). Le résultat – des paysages, portraits et fragments architecturaux unifiés par le même noir et blanc raffiné – livre une vision sensible et atemporelle du Japon, à voir quai de Conti dans le cadre du Festival Photo Saint-Germain.
 
A voir > à l'Académie des beaux-arts de l’Institut de France, 27, quai de Conti, Paris 6e.

Aleix Plademunt se passe de mots 
Enfin, la galerie Olivier Waltman profite du parcours photo de la Rive gauche et de son 10e anniversaire pour consacrer une rétrospective au prolifique Aleix Plademunt, intéressé lui aussi par les altérations, des plus discrètes aux plus radicales, que l’homme inflige à son environnement. « Regardez autour de vous, impossible de trouver un paysage vierge de traces humaines ni un espace exempt de messages publicitaires », nous dit le photographe catalan à mesure qu’il aligne des chaises vides au milieu de terrains vagues ou qu’il placarde le mot nada sur des façades. Simple démarche nostalgique ? Non, un « cri vers plus de questionnements ». Message reçu cinq sur cinq. 

A voir > à la Galerie Olivier Waltman, 74, rue Mazarine, Paris 6e. 


Aurélie Laurière



Photo : Alain Bublex, Paysage 194 (Mont Fuji, Schuykill county), 2015. Courtesy galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois, Paris. 




15 / 11 / 2016

WEBSERIE FLASH EXPO : LUC TUYMANS AU LAM

LUC TUYMANS

Rencontre avec Marc Donnadieu, commissaire de l’exposition « Luc Tuymans : Prémonitions » au LaM (Lille Métropole, musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut) du 30 septembre 2016 au 8 janvier 2017.



© Luc Tuymans, 2016